Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - ultralibéralie

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 12 avril 2013

Margaret Thatcher: la main de fer dans un gant de fer

N'étant pas franchement adepte des nécros, je ne comptais pas faire de billet sur Margaret Thatcher, beaucoup l'ont fait et ont dit, soit comme elle avait été remarquable, soit, au contraire, combien elle avait été odieuse.
Oui, mais c'était il y a plus de 20 ans de cela, et, depuis, ses émules n'ont pas démérité (vous trouverez, si vous le souhaitez, quelques billets sur ce blog concernant Blair et Cameron) et ceux-là ne sont ni morts, ni frappés d'amnésie (clinique), pire, ils sévissent toujours.
Mais j'ai lu ce billet tout simple, léger en apparence, de John Andrews qui rappelle brièvement les pompes et les œuvres de Thatcher quand elle dirigeait la Grande-Bretagne.
Alors, voilà.
Source: On Margaret Thatcher's Passing (10 avril 2013)

Lire la suite...

lundi 5 novembre 2012

Obama-Romney: la bataille entre le "mal" et le "moindre mal"

J- quelques heures
Le candidat Romney est une caricature des précédents candidats républicains à la présidence (les colistiers, et surtout la colistière comme Sarah Palin, étant hors concours, évidemment).
Milliardaire, menteur, fourbe, malhonnête, bigot, méprisant pour le peuple, inculte et fier de l'être, etc., il réunit tous les vices des candidats aux élections des pays démocratiques actuels. Ses propositions sont tellement grossières et tellement ouvertement en faveur des grandes entreprises que même Bush n'avait pas osé et avait enrobé cela avec des considérations morales et l'ode à la taprie ... euh ... patrie.
Et les progressistes, devant l'horreur que représente la présidence de cet idéologue de Wall st, en sont réduits à appeler à voter pour le "moindre mal".
Et, qu'est-ce que le "moindre mal", dans ces élections?
James Petras développe la politique d'Obama pendant son mandat, celle qu'il compte mener quand il sera réélu et nous explique comment les militants libéraux en sont venus à taire le bilan catastrophique d'Obama pour éviter que Romney se retrouve à la Maison Blanche.
Ca me rappelle quelque chose …
Une élection très serrée, selon les sondages, sans doute à cause du jet de l'éponge de ceux, dont les pauvres et les minorités, qui avaient mis tous leurs espoirs dans l'arrivée d'un président noir et qui en sont largement revenus.
Nous en sommes tous là et tant que cela ne changera pas radicalement, ce sera toujours pire.

Lire la suite...

vendredi 1 juin 2012

I Don’t Remember

par Luke Hiken / 29 mai 2012

Luke Hiken est un avocat spécialisé en droit pénal, en droit de l’immigration et en plaidoiries en appel. Il écrit sur le site Progressive Avenues

Texte paru sur Dissident Voice

Traduction

Lire la suite...

vendredi 18 mars 2011

Naomi Klein à Amy Goodman: après l'Education publique, c'est au tour des municipalités d'être en voie de privatisation.

Voici un entretien d'Amy Goodman avec Naomi Klein sur Democracy now!

Traduction quasi intégrale de:
Naomi Klein: "Shock Doctrine" Unleashed by Right-Wingers in Wisconsin and Throughout the Country
March 9, 2011

Lire la suite...

vendredi 8 octobre 2010

Quelle société sans classes?

Les classes dominantes aux Etats-Unis ont toujours prétendu que les US constituaient une société sans classes. Et que chacun pouvait arriver au sommet et accéder à la fortune simplement à la force du poignet. Ce fameux « Rêve Américain » qu'ils n'ont cessé de nous vendre et que pérennisent les médias relayés par les gogos psittacistes.
En réalité, les grandes fortunes se sont rarement faites grâce au travail acharné d’un pauvre immigré analphabète arrivé avec un baluchon sur le dos, mais grâce aux opportunités du moment, aux appuis de l’oligarchie en place et /ou à une certaine fortune personnelle ou familiale initiale.
En réalité, la mobilité sociale inter-générationnelle est, selon une étude de l'OCDE réalisée en 2010 , la plus faible aux États-Unis, en Italie, en Grande-Bretagne et en France.

La hiérarchie sociale ressemblerait plutôt à ça :

orwell_1984_Social_Classes.svg.png

Pyramide des classes sociales en Océania dans “1984” de G. Orwell. En haut : le « Parti Intérieur », classe dirigeante au pouvoir partagé, puis, le « Parti Extérieur », travailleurs moyens (la « middle class, donc), et les « prolos », la "plèbe".
Et, au sommet de la pyramide : Big Brother, qui contrôle tout, comme la « classe possédante » actuellement, et s’assure à ce que tous les autres veillent sur ses intérêts.
Sauf que les prolos sont comptabilisés pour une minorité dans la "middle class", et que le reste fait partie de la catégorie méprisée et délaissée des "pauvres", qui, donc, n'appartiendraient à aucune classe sociale.

Traduction de l’article : What Classless Society?
Ecrit par Jack A. Smith, publié le 2 octobre 2010 par Dissident Voice

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2009

Katrina, quatre ans plus tard …

Les nouvelles ne sont pas bonnes. Des milliers de sans-abri galèrent encore à la Nouvelle-Orléans après que le cyclone Katrina a dévasté les quartiers les plus pauvres et jeté ses habitants sur les routes. Les autorités sont incapables de gérer la situation. Sans moyens financiers, les sans-abri squattent les logements dévastés par la tempête et qui n'ont toujours pas été remis en état. Et ils sont obligés de se terrer pour ne pas se faire prendre par la police.
Triste. Inconcevable. Ignoble.
Mais c'est l'air du temps, s'pas?
La vie dans les pays riches est bonne à vivre pour les nantis qui profitent du système capitaliste. Pour les autres, eh bien, c'est pile ou face. Si tu tombes sur face, tu ne te relèves plus.
En France, à force de réduire les aides et de ponctionner le vulgus pecum, nous allons en arriver là.
Aussi bas.
Aussi vil.
Voici un article, "Four Years After Katrina, Thousands Are Homeless and Struggling In New Orleans", de Jordan Flaherty, posté le 28 août 2009, publié dans Alternet.

Lire la suite...

lundi 4 février 2008

Royaume Uni: Le gaz et l'électricité flambent et les plus démunis finiront par se chauffer à la bougie

En cinq ans, les particuliers ont vu leurs factures de gaz et d'électricité augmenter de 50%. Et les principaux fournisseurs ont encore procédé une hausse des tarifs récemment – ou bien vont le faire d'ici peu. Ceux qui sont équipés de compteurs où ils paient l'énergie à l'avance (compteurs à carte rechargeable), versent 20% de plus que les autres consommateurs. Ce sont souvent les plus précaires, qui ne peuvent bénéficier de prélèvements automatiques ou de paiements en ligne.
Parallèlement, le gouvernement britannique s'est fixé l'objectif d'éradiquer la précarité énergétique d'ici … 2010 en Angleterre et … 2018 au Royaume Uni.
D'ici là, les pauvres feraient bien d'aller de rhabiller. Et plus vite que ça. Il fait froid, en hiver, nom de Dieu!

Déficits publics, bénéfices privés?
Of course, my dear.

Article "Watchdog condemns 'shocking' fuel poverty"
Par Tim Webb; The Observer, Sunday February 3 2008

Lire la suite...

vendredi 5 octobre 2007

Big Pharma: le profit à tout prix, même à celui de la vie d'un enfant

Certains commencent à être (un peu) sensibilisés aux méthodes du lobby pharmaceutique, mais les pigeons sont nombreux sur la planète et les grands groupes n'hésitent pas à faire le forcing pour imposer leur camelote.
Aux Etats-Unis, les chaînes de télé diffusent à longueur de journée des pubs pour leur poudre de perlimpinpin explosive.
Les enfants déclarés hyperactifs ou dépressifs sont une cible privilégiée, puisqu'ils peuvent être clients à vie de ces labos sans foi ni loi. S'ils en réchappent, évidemment. Mais tous les moyens sont bons pour fidéliser la clientèle, même la distorsion des statistiques.

Article: Reviving Antidepressant Sales
Spinning Suicide Statistics

Source: CounterPunch

Lire la suite...

mercredi 19 septembre 2007

Les rêves qu'on brise

Après cet intermède hexagonal et ce coup de sang sur les pieds nique-les nickelés français, je reviens à des affaires plus "étrangères". Quoique…

Ici, Matt Reichel, un Américain qui vit actuellement à Paris, nous livre ses réflexions sur son pays tel qu'il le voit après des années d'absence. Un pays du Tiers Monde.

"Re-Defining the American Dream", publié dans "Dissident Voice , toujours une valeur sûre. Même si je n'ai aucun feedback de leur part … Ingrats. ;-)

Lire la suite...

- page 1 de 5