Voici des histoires parmi tant d'autres qui ont eu lieu récemment aux États-Unis, où le sort des femmes leur importe seulement quand il s'agit d'aller "libérer des musulmanes" dans quelque pays lointain et "arriéré".
La reprise en main des Républicains dans certaines instances, la veulerie, l'hypocrisie et le silence du parti démocrate (ça vous dit quelque chose?), le virage à droite de ces deux partis, sont traduits par un violent retour de bâton. Contraception, avortement, violences conjugales, viols, sont mis sous la coupe patriarcale et subissent les coups de boutoirs des congrès et des gouverneurs des états, ainsi que du congrès fédéral, par le biais, entre autres, des réductions budgétaires sur les protections sociales qui affectent directement les femmes et de lois régressives et délibérément revanchardes sur les acquis des luttes des femmes.
Si on ajoute à cela la tendance à minimiser le viol et les violences faites aux femmes, tout concourt à détériorer gravement la situation des femmes.
Surtout parmi les plus pauvres et, donc, celles qui font partie des minorités.