Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 11 novembre 2012

C'est l'âne qui a gagné!

Election-2012_ane_ou_elephant.jpg

"Ass Won!" Texte de Linh Dinh paru le 7 novembre 2012 dans Dissident Voice

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2009

Katrina, quatre ans plus tard …

Les nouvelles ne sont pas bonnes. Des milliers de sans-abri galèrent encore à la Nouvelle-Orléans après que le cyclone Katrina a dévasté les quartiers les plus pauvres et jeté ses habitants sur les routes. Les autorités sont incapables de gérer la situation. Sans moyens financiers, les sans-abri squattent les logements dévastés par la tempête et qui n'ont toujours pas été remis en état. Et ils sont obligés de se terrer pour ne pas se faire prendre par la police.
Triste. Inconcevable. Ignoble.
Mais c'est l'air du temps, s'pas?
La vie dans les pays riches est bonne à vivre pour les nantis qui profitent du système capitaliste. Pour les autres, eh bien, c'est pile ou face. Si tu tombes sur face, tu ne te relèves plus.
En France, à force de réduire les aides et de ponctionner le vulgus pecum, nous allons en arriver là.
Aussi bas.
Aussi vil.
Voici un article, "Four Years After Katrina, Thousands Are Homeless and Struggling In New Orleans", de Jordan Flaherty, posté le 28 août 2009, publié dans Alternet.

Lire la suite...

lundi 1 juin 2009

Et si tu es une femme, noire, pauvre et malade, ce sera très très dur…

… Pour paraphraser Coluche.

La crise des subprimes aux Etats-Unis a jeté les plus précaires à la rue et des familles entières s'entassent, si elles le peuvent, chez des amis ou de la famille, ou errent sans savoir où se poser, avec la hantise d'être séparées.
Les services sociaux, insuffisamment financés, sont évidemment incapables de faire face à cet afflux de démunis qu'ont créés ces monstres avides de pouvoir et de richesse, et qui continuent de participer au festin.
Les structures ne permettant pas aux familles d'être logées dans des locaux adaptés, leurs enfants sont parfois placés, contraints et forcés, dans des foyers d'accueil.
Parallèlement, les femmes victimes de violence domestique se retrouvent aujourd'hui devant un dilemme: soit partir et soit être encore plus à la merci de leurs tortionnaires et subir, du fait des difficultés financières accrues, des sévices plus graves.

Pauvre humanité qu'on ballotte sans pitié, pendant que d'autres sabrent le champagne dans les jets privés et les yachts.

Voici deux articles évoquant les difficultés que rencontrent les pauvres, et en particulier les femmes et leurs enfants, aux Etats-Unis à la suite de la crise financière.

Foreclosure Crisis Hits Poor Renters Hard: Evicted Families Have to Fight to Live Together
De Michelle Chen. May 26, 2009. Alternet

Et:
Hard Times for Women Living on the Edge: Economic Anxieties Send Domestic-Abuse Rates Soaring
De Nick Turse, Alternet

Lire la suite...

mardi 2 décembre 2008

Crise aux Etats-Unis. encore et encore, les femmes et les enfants d'abord

Evidemment, c'est enfoncer une porte ouverte que de dire cela. Mais mieux vaut enfoncer les portes ouvertes que ne pas en parler, d'autant que ce n'est pas une évidence pour tout le monde et que les médias aux ordres en font peu état, à part brièvement à l'occasion de la "Journée Mondiale de", précédée ou suivie de la "Journée Mondiale du chat, de l'aiguille à tricoter ou du raton laveur".

Ici, il s'agit encore des USA, mais évidemment, ils n'ont pas l'exclusivité de la situation, même si les choix budgétaires du gouvernement là-bas, ces dernières années, ont été particulièrement indécents.

Ce phénomène existe malheureusement partout et depuis toujours et, malgré les efforts militants constants d'associations de défense des droits des femmes (je ne parle évidemment pas des "féministes" d'opérette sectaires qui sont capables de leur faire plus de mal que de bien en certaines circonstances), ce sont les femmes (et, évidemment les enfants) qui trinquent.

Lire la suite...

jeudi 9 octobre 2008

A Washington, les gueux n'ont plus droit de cité

Suite du billet précédent " On prend l'oseille et toi, tire toi.

Aujourd'hui: les sans-abri de Washington.

Les sans abri le resteront coûte que coûte, mais seront assis à la droite de Dieu dans un monde meilleur, à moins qu'ils grillent en enfer, question de compenser les longues nuits d'hiver sur le bitume.
Le centre d'hébergement Franklin School Shelter faisant l'objet des convoitises des promoteurs - ils ne sont jamais rassassiés - les sans-abri habitués du centre sont priés d'aller traîner leurs guêtres ailleurs.
Il faut dire que c'était gâché sur ces gens-là, non?

franklin-school-shelter-www.jpg

Lire la suite...

jeudi 28 décembre 2006

Le SDF est-il bien mort de froid au mois de décembre?

Une enquête est diligentée.

Annonce abrupte à France inter: " Mort d'un troisième SDF en France. Une enquête est ouverte pour savoir s'il est mort de froid".

Lire la suite...

mardi 19 décembre 2006

Les SDF logés à belle enseigne

Un ministre-candidat notoire promet que plus personne ne dormira dans la rue.

Promet

Dans deux ans

Plus dormir dans la rue

Lire la suite...