Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 5 août 2012

Tony Blair à nouveau propulsé sur la scène politique -Objectif Downing Street?

Premier ministre du Royaume-Uni du 2 mai 1997 au 27 juin 2007, Tony Blair est remplacé par son ministre des finances, Gordon Brown en juin 2007.
Mais, contrairement à Thatcher, sa popularité au sein de la classe politique britannique a à peine été écornée.
Et pourtant.

Aujourd'hui, à peine cinq ans après, Tony Blair et sa garde rapprochée ont décidé qu'il était temps de le remettre en selle pour partir à la reconquête de la plus haute marche du pouvoir.
Ils sont bien aidés en cela par les médias de "gauche" complaisants qui se gardent bien de rappeler que Blair est un acteur majeur dans les crimes de guerre perpétrés au Moyen-Orient, en Irak en particulier, et qu'il fait toujours l'objet d'une enquête de la commission dirigée par sir John Chilcot, un ancien diplomate.

Lire la suite...

vendredi 29 juin 2012

Washington et la Révolution Cubaine aujourd'hui

Partie I: le mythe du Lobby de Miami

par Ike Nahem, 22 juin 2012
Le "Lobby de Miami", c'est le terme qui a été employé pour désigner la communauté cubaine anticastriste qui est partie de Cuba après la Révolution pour s'installer en Floride, entre autres. Reçus à bras ouverts aux Etats-Unis, choyés par le gouvernement et les milieux de la finance, ceux qui faisaient partie des classes dirigeantes ou des privilégiés, ceux qui s'étaient enrichis grâce aux jeux, à la prostitution et autres activités lucratives, mais criminelles, avaient reconstitué une sorte de société hiérarchique dans la société, qui servait de vitrine au capitalisme et permettait de diaboliser la révolution cubaine..
C'était il y a près de 60 ans, et peu à peu la haine anti-Castro s'est estompée avec les nouvelles générations et avec le brassage de la société, en particulier au sein de la communauté plus large constituée de Latino-Américains et autres populations immigrées aux origines très diverses. C'est ce que nous explique, entre autres, Ike Nahem: les différentes vagues d'immigration cubaine et le mythe de l'influence du Lobby auprès des autorités aux Etats-Unis.

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2012

Chomsky sur les droits humains vus par les Etats-Unis: hypocrisie flagrante et compassion sélective

Article "Chomsky: America's Rank Hypocrisy -- Why Is it Only an "Atrocity" When Other Countries Do It? How America's worst crimes are ignored, while we lecture others on human rights. publié le 4 juin 2012 par Alternet

Lire la suite...

dimanche 3 juin 2012

Massacre de Houla: la photo publiée par la BBC provoque une polémique

Le 27 mai 2012, la BBC publiait sur son site une photo montrant des cadavres alignés censés être ceux des Syriens massacrés à Houla.
C'était, en fait, un cliché pris en mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad par Marco di Lauro.
En légende de la photo publiée sur le site de la BBC, on peut lire que le cliché a été transmis par un activiste, que son authenticité n’a pu être vérifiée, mais qu’il est censé montrer les victimes du massacre de Houla.
Le photographe, qui couvre depuis une quinzaine d’années la plupart des conflits internationaux du Kosovo au Soudan, est bien en cour auprès des grands médias occidentaux, qui lui achètent régulièrement ses clichés.
Ses images, diffusées par l’agence Getty, sont publiées par les plus grands journaux et magazines du monde.
En découvrant le cliché, le photographe a déclaré au Daily Telegraph avoir "failli tomber de sa chaise", ajoutant:
"On utilise sans autorisation, comme preuve du massacre de Houla, une de mes photos à des fins de propagande anti-syrienne sur la page d'accueil du site de la BBC".
"Je suis très surpris qu'un organisme comme la BBC ne prenne pas la peine de vérifier ses sources et soit prêt à publier n'importe quelle photo envoyée par un simple militant, ou un journaliste ou qui que ce soit d'autre".
La photo qui illustrait l’article intitulé: "Indignation croissante et condamnation après le massacre de Houla" a été retirée du site sitôt après l'identification de la source.
Ci-dessous, un article de Keith Harmon Snow, "Slaughter Slant: Houla Massacre Sparks Media Blame-game", publié le 30 mai 2012 par Dissident Voice.

Lire la suite...

mardi 8 mai 2012

Combien parmi ceux qui prétendent suivre à la lettre la parole des Evangiles ont seulement lu la bible? Voyons ce que dit Dieu du mariage.

Les vierges captives, la polygamie, les esclaves sexuelles: voilà à quoi ressemblerait le mariage si nous suivions ce qui est écrit dans la bible.
"Captive Virgins, Polygamy, Sex Slaves: What Marriage Would Look Like if We Actually Followed the Bible" / How many so-called Biblical literalists have actually read the whole Bible? Let's see what God really has to say about marriage", article publié dans Alternet le 27 mars 2012.
Traditionnellement, les républicains font en général campagne sur les thèmes de Dieu, les armes à feu et les homosexuels. Cette fois-ci, c’est Dieu, les femmes et les homosexuels – un ensemble de priorités incontournables directement inspirées par les évêques conservateurs et les évangélistes qui considèrent que la Bible est la Parole de Dieu et qui se présentent sous le nom de « Bible believers »

Lire la suite...

vendredi 27 avril 2012

L'irrationalité du dossier d'accusation contre le programme nucléaire iranien

L'idée la plus stupide que j'aie jamais entendue

Par Gary Leupp

Le président Obama a averti les Iraniens qu’il leur restait "une dernière chance" d’éviter une offensive. ls doivent mettre un terme à leur programme d'enrichissement de l’'uranium, fermer l’usine de Qom-Fordow où ont lieu les opérations d’enrichissement d’uranium et "remettre" (à la communauté internationale, NDT) leurs réserves d’uranium enrichi à 20%. Les autorités iraniennes répondent sans s’émouvoir que de telles exigences sont « irrationnelles ». (Certains hauts responsables israéliens, qui cherchent à tout prix à réunir des preuves pour justifier une offensive contre l’Iran, seraient, dit-on, ravis de la réaction des Iraniens).

Lire la suite...

lundi 6 février 2012

Les promesses non tenues d’Obama ne leurrent que ceux qui veulent encore y croire

A la suite de mon billet précédent, voici quelques-unes des promesses qu’a faites le candidat (ou le président Obama) et qui n’étaient que du vent, de la com’, quoi.
J’ajouterai à ces évocations la réforme de l’immigration, qui s’annonçait prometteuse comme les autres, mais qu’il n’a jamais mise en œuvre, et que, comme pour le reste, il n’est pas près de faire. On y reviendra ultérieurement.
Voici un article de David Swanson publié dans Dissident Voice le 24 janvier 2012
Titre original : The State of Obama’s 2008 Promises

Lire la suite...

mercredi 4 janvier 2012

Réforme du système d'assurance-maladie aux Etats-Unis: le point sur l'"ObamaCare"

Il en a été longuement question sur ce blog, entre autres, ici et .
Aujourd'hui, la mise en place se faisant progressivement, les failles apparaissent plus clairement, même si le texte de loi est très compliqué à débrouiller.
A la suite de ce billet, Merry Christmas, les pauvres!, Peter, qui vit à Seattle, a développé dans les commentaires un certain nombre de points (d'écueils, devrait-on dire) sur cette réforme.
Afin que tous ceux qui passent par là puissent bénéficier de ces explications claires et instructives, en direct des Etats-Unis, je les inclus dans un billet à part entière.
(NB: Ce texte n'est pas une traduction: Peter est parfaitement bilingue et s'exprime dans un français excellent, comme vous pourrez le constater).

Lire la suite...

mardi 1 novembre 2011

Kadhafi, les médias et les noirs desseins de la "communauté internationale"

Encore la Libye, vous allez me dire, il faut tourner la page, maintenant, c'est fini. Kadhafi est mort. La Libye est "libérée", non?
Il faut changer de sujet. Comme l'ont fait les médias. "Victoire" de la "rébellion", "triomphe" de Cameron et sarkozy, avec, en arrière plan, Obama, solennel, et la Clinton pouffant de rire et se réjouissant de façon indécente de la mort d'un homme dans des conditions, qui plus est, épouvantables: bombardé par l'Otan, raillé, bousculé, lynché, sodomisé, abattu par une bande de tortionnaires pour être ensuite exposé sale, en sang, torse nu et sans chaussures à la vue du public dans une boucherie.
Des conditions qui violent les Conventions de Genève, mais qui y fait attention de nos jours? Ceux qui ont fait établir toutes les lois internationales s'assoient dessus avec arrogance et délectation.
Eh bien, non, la Libye, ce n'est pas fini. Loin de là! Et ce n'est pas la population "protégée" qui dira le contraire. La ville de Syrte, par exemple, a été ravagée, pillée, et ses infrastructures dévastées. Ses habitants ont été contraints de fuir et ils ont tout perdu.
Des regrets de ceux qui avaient pour mission de les "protéger"? Aucun. Tous célèbrent bruyamment leur "victoire". Des assassins qui se glorifient de crimes horribles et dont les crimes sont encensés par les médias des marchands d'armes et autres multinationales, seuls à qui profitent les guerres et les crises.
Et de la couverture médiatique, justement, ils en parlent sur le site Médias Lens, un observatoire des médias britannique du style d'Acrimed en France. Et c'est pas joli, joli de mentir comme ça, messieurs et mesdames les journalistes mainstream. Vous êtes les complices des massacres commis par nos dirigeants.
Voici, donc, la traduction (partielle) de "Killing Gaddafi" publié par Media Lens, le 29 octobre 2011 par Dissident Voice.

Lire la suite...

- page 2 de 3 -