Voici une autre analyse de la situation.
Ecrite par ALEXANDER COCKBURN dans CounterPunch
Décembre 3 -5, 2010