Dans les eaux troubles au large de la Somalie, nagent des requins dont les moins voraces ne sont pas les requins du commerce international, qui pillent les ressources maritimes locales et contaminent les rivages.
Les pirates somaliens ont appris que tout se monnaye avec ces gens-là.
Quelques explications ci-dessous.
Le texte qui suit a été publié en 2009. D'autres liens accompagnent ce billet, qui permettront un petit tour d'horizon de la question, plutôt compliquée.
Source: Why We Don't Condemn Our Pirates in Somalia, par K'Naan, URB Magazine, 14 avril 2009.