Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - moyen-orient

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 22 février 2012

Islamisme et Empire: un flirt qui perdure

Texte rédigé par Fethi GHARBI, publié avec l'accord de l'auteur.

Lire la suite...

mardi 1 novembre 2011

Kadhafi, les médias et les noirs desseins de la "communauté internationale"

Encore la Libye, vous allez me dire, il faut tourner la page, maintenant, c'est fini. Kadhafi est mort. La Libye est "libérée", non?
Il faut changer de sujet. Comme l'ont fait les médias. "Victoire" de la "rébellion", "triomphe" de Cameron et sarkozy, avec, en arrière plan, Obama, solennel, et la Clinton pouffant de rire et se réjouissant de façon indécente de la mort d'un homme dans des conditions, qui plus est, épouvantables: bombardé par l'Otan, raillé, bousculé, lynché, sodomisé, abattu par une bande de tortionnaires pour être ensuite exposé sale, en sang, torse nu et sans chaussures à la vue du public dans une boucherie.
Des conditions qui violent les Conventions de Genève, mais qui y fait attention de nos jours? Ceux qui ont fait établir toutes les lois internationales s'assoient dessus avec arrogance et délectation.
Eh bien, non, la Libye, ce n'est pas fini. Loin de là! Et ce n'est pas la population "protégée" qui dira le contraire. La ville de Syrte, par exemple, a été ravagée, pillée, et ses infrastructures dévastées. Ses habitants ont été contraints de fuir et ils ont tout perdu.
Des regrets de ceux qui avaient pour mission de les "protéger"? Aucun. Tous célèbrent bruyamment leur "victoire". Des assassins qui se glorifient de crimes horribles et dont les crimes sont encensés par les médias des marchands d'armes et autres multinationales, seuls à qui profitent les guerres et les crises.
Et de la couverture médiatique, justement, ils en parlent sur le site Médias Lens, un observatoire des médias britannique du style d'Acrimed en France. Et c'est pas joli, joli de mentir comme ça, messieurs et mesdames les journalistes mainstream. Vous êtes les complices des massacres commis par nos dirigeants.
Voici, donc, la traduction (partielle) de "Killing Gaddafi" publié par Media Lens, le 29 octobre 2011 par Dissident Voice.

Lire la suite...

vendredi 21 octobre 2011

Israël en Libye: Préparer l'Afrique au "choc des civilisations”

Par Mahdi Darius Nazemroaya / 13 octobre 2011
Source: Israel in Libya: Preparing Africa for the “Clash of Civilizations”

Lire la suite...

dimanche 16 octobre 2011

De l’Afghanistan à la Libye: ce qu’il en coûte de se tromper

par CONN HALLINAN

traduction
Titre et source: From Afghanistan to Libya/The Price of Getting It Wrong; CounterPunch.

Lire la suite...

vendredi 24 juin 2011

Tueur en série sentimental

Traduction d'un billet de Linh Dinh publié le 9 mai 2011 dans Dissident Voice, Sentimental Mass Murderer

Lire la suite...

mercredi 15 juin 2011

Derrière le personnage d'Amira Araf, l'arrogance de l'homme blanc occidental

Le 6 juin dernier, tous les médias occidentaux étaient en émoi: Amina Abdallah Araf al Omari, 35, ans, syrienne et auteure du blog "Gay Girl in Damascus" ("Une lesbienne à Damas", devenu "the Hoax"), militante féministe avait été enlevée par des hommes armés, apparemment des membres des services de sécurité ou de la milice du Parti Baas.
Un groupe “Libérez Amina Abdallah” avait réuni sur Facebook près de 15.000 membres.
En réalité, la "bloggeuse" "lesbienne" kidnappée à Damas n'était ni lesbienne, ni une fille, ni de Damas. C'était un USaméricain blanc de 40 ans, marié, actuellement étudiant à l'Université d'Edinbourg, Tom MacMaster.
Il avait créé de toutes pièces ce personnage, lui donnant vie et parlant par sa "voix", comme dans un jeu de rôle, et avait même posté des photos d'elle et de sa famille (photos de personnes inconnues trouvées sur Internet).
Hélas, le blog a brusquement connu un succès énorme mais MacMaster, au lieu d'arrêter l'expérience devant l'ampleur du phénomène, a continué à faire vivre cette femme de multiples façons, entre histoires personnelles et militantisme politique, la faisant participer à des forums ou envoyer de multiples mails à des sympathisants ou militants LGBT.
Pendant ce temps, les manifestants syriens, LGBT, en particulier, commençaient à avoir des doutes, car, en fin de compte, personne n'avait jamais entendu parler d'Amira, ni pu la rencontrer, ni entendre le son de sa voix. Le 12 juin, MacMaster publiait une lettre d'excuses pour annoncer qu'il était le seul auteur du blog, et qu'Amira n'avait jamais existé (cette lettre sera suivie d'une autre, le 13, plus élaborée).
Les militants syriens, qui se battent effectivement sur le terrain, qui transmettent des informations à l'étranger sur ce qui se passe en Syrie et qui risquent leur vie, étaient, à juste titre, indignés devant l'inconscience et la bêtise de cet Occidental bien à l'abri, et qui les avait tous mis en danger.
Indignation aussi qu'un homme blanc occidental, qui, depuis Édimbourg, les Etats-Unis ou la Turquie, ait l'arrogance de se mettre dans la peau d'une femme arabe, lesbienne, opposante au régime dictatorial d'Asad, et vivant en Syrie, volant ainsi la vedette auprès des médias occidentaux à tous-tes les militant-e-s qui se battent actuellement sur le terrain, et en les exposant aux pires représailles.
Pourtant, MacMaster, dans sa première lettre d'excuse affirme qu'il "ne pense pas avoir porté tort à quiconque", "mais qu'il a "créé une 'voix importante' pour des questions essentielles pour lui", en espérant qu'on s'intéresserait, ainsi, davantage aux populations du Moyen-Orient en lutte, ajoutant qu'il avait simplement voulu mettre en lumière ces événements pour un public occidental.
Voici un texte d'Ali Abbas et d'Assia Boundaoui qui analyse cette affaire pas anodine du tout.
Paru le 13 juin 2011
The Politics Behind the Roleplay

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2011

Noam Chomsky: Les Etats-Unis et leurs alliés feront tout pour empêcher l'instauration de la démocratie dans le monde arabe

Source: Noam Chomsky: 'The U.S. and its Allies Will Do Anything to Prevent Democracy in the Arab World', publié le 11 mai 2011, Democracy now !

Lire la suite...

jeudi 28 avril 2011

Pas le droit de parler des droits des Palestiniens?

Ceux qui critiquent la politique d'Israël et qui défendent les droits des Palestiniens sont dans la ligne de mire de certaines associations pro-israéliennes. Avec toujours les mêmes méthodes d'intimidation: black-out médiatique, entrave à la liberté de réunion, accusations d'antisémitisme, menaces de suppression de subventions, tentatives de censurer les militants de la cause palestinienne en criminalisant leurs actions et pressions pour empêcher les débats, en particulier, en milieu universitaire.
Cela se passe aux Etats-Unis, et partout dans le monde, aussi. Ici, il s'agit d'une conférence qui a eu lieu les 24-25 mars à la Faculté de Droit Hastings, qui fait partie de l'université de Californie, et qui visait à mener une réflexion sur les solutions légales et non-violentes pour faire respecter les droits des Palestiniens aux Etats-Unis et dans le monde.
Source: Dissident Voice, Pressure on Law Conference Threatens Free Speech
Cecilie Surasky / April 23rd, 2011

Lire la suite...

mardi 26 avril 2011

Obama envoie des drones en Libye et la Grande-Bretagne prépare ses troupes.

Par Bill Van Auken
Source: WSWS , 22 avril 2011

Lire la suite...

- page 2 de 11 -