Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 1 juin 2013

Le nombre de victimes du génocide en Somalie revu à la hausse

par Glen Ford, chronique sur Black Agenda Radio
Source de l'article : Genocide Toll in Somalia Revised Upward

"Les Américains ont choisi la famine à grande échelle comme arme de guerre"

Une nouvelle étude montre que deux fois plus de personnes sont mortes en 2011 en Somalie que ce qui avait été annoncé précédemment. Le gouvernement britannique avait estimé qu'entre 50.000 et 100.000 Somaliens étaient morts, victimes de la famine, lors de la grande sècheresse, mais ce nouveau rapport indique qu'il y en a eu 260.000 , dont la moitié étaient des enfants de moins de six ans.

Lire la suite...

mardi 2 avril 2013

Guantanamo, le bagne de l'Empire: 11 ans déjà, mais le calvaire des innocents se poursuivra jusqu'à la mort

166 hommes sont encore détenus aujourd'hui dans le goulag USaméricain : 157 sont en détention sans inculpation et parmi eux, 87 ont été acquittés (lors de la présidence de Bush) et auraient dû être libérés depuis des années, leur libération ayant été approuvée unanimement par les services compétents de l'armée, de la police et des agences de renseignements.
Le Congrès US, avec l'assentiment de Barack Obama, a adopté des lois limitant les transferts de détenus, quelle que soit leur situation, qui rendent leur libération impossible.
Pour la grande majorité d'entre eux, ils resteront donc là-bas jusqu'à ce que mort s'ensuive, qu'elle soit naturelle, ou, ce qui est plus probable, qu'elle ait été violente.
Et ne repartiront chez eux que dans un "body bag".
Pourtant, en 2008, le candidat Obama avait été élu, entre autres, sur la foi de sa promesse de fermer Guantanamo.
Une des promesses majeures de refonte de la société qu'il n'aura pas tenues.
Obama, lui, n'a envoyé qu'un seul "suspect" au camp de Guantanamo. Il a une méthode bien à lui pour leur épargner des souffrances inutiles.
Guantanamo est la preuve criante du totalitarisme US, malgré les discours hypocrites sur les droits humains et les vertus de la démocratie qu'ils veulent apporter sur un plateau (sans succès, d'ailleurs, on se demande pourquoi ils s'obstinent) aux populations qui ne leur demandent pourtant rien.
C'est, en gros, ce qu'explique Finian Cunningham dans le billet: Guantanamo Exposes Reality of US Fascism

Lire la suite...

samedi 23 mars 2013

Bientôt le tour de la Corée du Nord? La chasse est ouverte et les chiens de garde sont lâchés

Ils sont insatiables. Pas un seul pays ne peut être tranquille s'il n'est pas soumis à Washington et à ses alliés serviles. Et encore. Les amis d'hier deviennent vite les ennemis du jour à abattre.
Et pour justifier une nouvelle "intervention humanitaire" les médias relaient des histoires à glacer le sang des populations occidentales crédules.
Pour Irak I, c'était les bébés arrachés des couveuses; Irak II: les armes de destruction massive; Afghanistan: les droits des femmes et la fameuse lutte contre le "terrorisme"; Libye: Kadhafi qui massacrait son peuple ou qui distribuait du viagra aux soldats pour qu'ils aillent violer les femmes des "rebelles".
Cela, pour les plus récents.

Lire la suite...

mardi 21 août 2012

Expansion militaire de l'Empire Américain en Afrique

Subrepticement et sans bruit, Obama installe des troupes sur tout le continent Africain. Ce projet, débuté par G W Bush en 2003 avec AFRICOM, prend de plus en plus d'ampleur, en particulier en Afrique de l'Est.

Source: Obama's Scramble for Africa Secret Wars, Secret Bases, and the Pentagon's "New Spice Route" in Africa Thursday, 12 July 2012 par Nick Turse, TomDispatch

Lire la suite...

lundi 13 août 2012

Amnesty en faveur de l'Occupation?

Par Ashley Smith / 9 août 2012

Amnesty for Occupation?

Lire la suite...

vendredi 15 juin 2012

Drones meurtriers: c’est Obama lui-même qui choisit ceux qui seront assassinés

La "kill list", qui contient les noms de personnes du monde entier suspectées de "terrorisme" est étudiée pratiquement chaque semaine par les responsables de sécurité intérieure, et sera ensuite soumise au président pour approbation.
Ceux dont les noms auront été tirés du chapeau seront ensuite tués dans leur pays, au Pakistan ou au Yémen, par exemple, par des drones télécommandés depuis le Nevada.
Bush n'avait pas osé aller si loin. Obama l'a fait.
Voici un article de Tom Engelhardt, "Obama Assassin in Chief", publié dans Tomdispatch.

Suivi du texte "J'ai rencontré un gamin de 16 ans. Trois jours plus tard, Obama le tuait", écrit par Clive Stafford Smith.

Lire la suite...

mardi 20 mars 2012

Les défenseurs des droits humains, guerriers de l'Empire.

Voici un texte "Human Rights Warriors for Empire", paru le 15/02/ 2012 (il y a un petit moment, donc, mais encore d'actualité, hélas) dans Black Agenda Report.
Ecrit par Glen Ford, rédacteur en chef.

Lire la suite...

mercredi 7 mars 2012

Ce dont personne ne parle: les horreurs qu'entrainerait une frappe sur l'Iran

Voici un billet de Marsha B. Cohen, publié par Alternet et qui fait froid dans le dos.
Poursuite de ma campagne pour la paix, même si ce n'est qu'un nouveau coup d'épée dans l'eau.
no-war-wb.jpg

Lire la suite...

vendredi 21 octobre 2011

Israël en Libye: Préparer l'Afrique au "choc des civilisations”

Par Mahdi Darius Nazemroaya / 13 octobre 2011
Source: Israel in Libya: Preparing Africa for the “Clash of Civilizations”

Lire la suite...

- page 1 de 2