Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 26 mars 2013

Irak: un désastre humain, écologique, social, économique et matériel toujours impuni

Et les armes de destruction massive, c'est du ciel qu'elles leur sont tombées. Et massivement, avec ça.
Un Irakien, ancien opposant farouche de Saddam, regrette, pourtant, ce temps-là, aujourd'hui. Il dit; "Avant, on avait un dictateur, maintenant, on a un dictateur à chaque coin de rue".
Les auteurs de ces crimes courent toujours et ils ont même fait des petits: la relève démocrate a intensifié les opérations militaires dans le monde entier.
A la prochaine portée, gardez m'en un.
Voici un article bien documenté de Nicolas J.S. Davies, qui fait le bilan dix ans après l'invasion illégale de l'Irak.
Source: [10 Years After the Invasion: America Destroyed Iraq But Our War Crimes Remain Unacknowledged and Unpunished |http://www.alternet.org/world/10-years-after-invasion-america-destroyed-iraq-our-war-crimes-remain-unacknowledged-and] (15 mars 2013)

Lire la suite...

jeudi 22 novembre 2012

Gaza : mensonges et vérités factuelles, désinformation et indignations

La brutale offensive contre la Bande de Gaza par l'armée israélienne a déclenché une propagande intense dans tous les grands médias, et, en particulier, à la BBC dont il est beaucoup question ici.
Parallèlement, les médias indépendants et certaines personnalités du monde entier se sont indignés des mensonges débités sur cette nouvelle agression violente dont est victime la population de Gaza.
Je citerai quelques exemples, mais, d'abord, voici la traduction partielle d'un texte de Medias Lens, l'observatoire des médias britannique.

Lire la suite...

vendredi 28 septembre 2012

Sur les films anti-musulmans, les caricatures et mon voisin à Gaza

par Ramzy Baroud / 26 sept. 2012

Cet instant décisif

Il y a très longtemps de cela, un de mes voisins d'un camp de réfugiés de Gaza était un blasphémateur "par excellence" (en fr. dans le texte).
Sans travail, comme la plupart des habitants du camp, il était extrêmement pauvre. Il avait d'énormes responsabilités familiales, et, malgré cela, les longs couvre-feux imposés par l'armée israélienne l'empêchaient de trouver du travail, a fortiori de s'aventurer hors de sa misérable maison à une seule chambre pour tirer sur des cigarettes bon marché, qu'il empruntait souvent à un autre voisin.

Lire la suite...

mardi 21 août 2012

Expansion militaire de l'Empire Américain en Afrique

Subrepticement et sans bruit, Obama installe des troupes sur tout le continent Africain. Ce projet, débuté par G W Bush en 2003 avec AFRICOM, prend de plus en plus d'ampleur, en particulier en Afrique de l'Est.

Source: Obama's Scramble for Africa Secret Wars, Secret Bases, and the Pentagon's "New Spice Route" in Africa Thursday, 12 July 2012 par Nick Turse, TomDispatch

Lire la suite...

lundi 13 août 2012

Amnesty en faveur de l'Occupation?

Par Ashley Smith / 9 août 2012

Amnesty for Occupation?

Lire la suite...

dimanche 5 août 2012

Tony Blair à nouveau propulsé sur la scène politique -Objectif Downing Street?

Premier ministre du Royaume-Uni du 2 mai 1997 au 27 juin 2007, Tony Blair est remplacé par son ministre des finances, Gordon Brown en juin 2007.
Mais, contrairement à Thatcher, sa popularité au sein de la classe politique britannique a à peine été écornée.
Et pourtant.

Aujourd'hui, à peine cinq ans après, Tony Blair et sa garde rapprochée ont décidé qu'il était temps de le remettre en selle pour partir à la reconquête de la plus haute marche du pouvoir.
Ils sont bien aidés en cela par les médias de "gauche" complaisants qui se gardent bien de rappeler que Blair est un acteur majeur dans les crimes de guerre perpétrés au Moyen-Orient, en Irak en particulier, et qu'il fait toujours l'objet d'une enquête de la commission dirigée par sir John Chilcot, un ancien diplomate.

Lire la suite...

samedi 14 juillet 2012

Ce que peut nous enseigner la résistance des Indiens d'Amérique contre la cupidité des colons

Par Chris Hedges

Les idéologues du capitalisme vorace, comme les membres d’une secte primitive, psalmodient le faux mantra que les ressources naturelles et l’expansion sont infinies.

Traduction

Lire la suite...

dimanche 3 juin 2012

Massacre de Houla: la photo publiée par la BBC provoque une polémique

Le 27 mai 2012, la BBC publiait sur son site une photo montrant des cadavres alignés censés être ceux des Syriens massacrés à Houla.
C'était, en fait, un cliché pris en mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad par Marco di Lauro.
En légende de la photo publiée sur le site de la BBC, on peut lire que le cliché a été transmis par un activiste, que son authenticité n’a pu être vérifiée, mais qu’il est censé montrer les victimes du massacre de Houla.
Le photographe, qui couvre depuis une quinzaine d’années la plupart des conflits internationaux du Kosovo au Soudan, est bien en cour auprès des grands médias occidentaux, qui lui achètent régulièrement ses clichés.
Ses images, diffusées par l’agence Getty, sont publiées par les plus grands journaux et magazines du monde.
En découvrant le cliché, le photographe a déclaré au Daily Telegraph avoir "failli tomber de sa chaise", ajoutant:
"On utilise sans autorisation, comme preuve du massacre de Houla, une de mes photos à des fins de propagande anti-syrienne sur la page d'accueil du site de la BBC".
"Je suis très surpris qu'un organisme comme la BBC ne prenne pas la peine de vérifier ses sources et soit prêt à publier n'importe quelle photo envoyée par un simple militant, ou un journaliste ou qui que ce soit d'autre".
La photo qui illustrait l’article intitulé: "Indignation croissante et condamnation après le massacre de Houla" a été retirée du site sitôt après l'identification de la source.
Ci-dessous, un article de Keith Harmon Snow, "Slaughter Slant: Houla Massacre Sparks Media Blame-game", publié le 30 mai 2012 par Dissident Voice.

Lire la suite...

vendredi 27 avril 2012

L'irrationalité du dossier d'accusation contre le programme nucléaire iranien

L'idée la plus stupide que j'aie jamais entendue

Par Gary Leupp

Le président Obama a averti les Iraniens qu’il leur restait "une dernière chance" d’éviter une offensive. ls doivent mettre un terme à leur programme d'enrichissement de l’'uranium, fermer l’usine de Qom-Fordow où ont lieu les opérations d’enrichissement d’uranium et "remettre" (à la communauté internationale, NDT) leurs réserves d’uranium enrichi à 20%. Les autorités iraniennes répondent sans s’émouvoir que de telles exigences sont « irrationnelles ». (Certains hauts responsables israéliens, qui cherchent à tout prix à réunir des preuves pour justifier une offensive contre l’Iran, seraient, dit-on, ravis de la réaction des Iraniens).

Lire la suite...

- page 2 de 10 -