Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - droits humains

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 7 septembre 2013

Syrie: après l'Irak, la Libye et les autres, les va-t-en-guerre sont à nouveau d'attaque

Ils ne pouvaient plus tenir. Déjà, Obama avait signifié, en mars dernier, à la suite d'une attaque au gaz sarin, que si Al-Assad avait utilisé des armes chimiques "contre son propre peuple" (oui, ils sont très soucieux des peuples étrangers quand ils ne peuvent pas les assassiner eux-mêmes), il avait "franchi les limites à ne pas franchir".
Obama, croyant tenir là le feu vert pour intervenir, s'est indigné, s'est agité, a menacé et … a reculé. En effet, une certaine Madame Del Ponte, qui faisait partie de la commission d’enquête de l’ONU en Syrie lui a aussitôt cassé son rêve en déclarant que la commission disposait d’indices concrets et sérieux que c'étaient les rebelles qui avaient utilisé des armes chimiques.
Malgré les cris d'indignation et les insultes à l'égard de Mme Del Ponte de la part des Etats-Unis, de leurs vassaux (dont la France en pole position) et de leurs médias institutionnels, l'affaire s'était momentanément tassée.
Mais on allait voir ce qu'on allait voir.

Lire la suite...

jeudi 1 août 2013

Bradley Manning, dernier en date d'une longue série de prisonniers politiques

Et, comme les autres, il y a peu de chances qu'il sorte de cet enfer. Les dirigeants se suivent et se protègent les uns les autres, et ceux qui ont le malheur de dévoiler leur forfaits et dénoncer leurs crimes de guerre seront mis hors d'état de "nuire".
Définitivement.
Quelles que soient les armes choisies. L'assassinat, la peine de mort ou la prison à perpétuité en cellule de confinement jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Tous condamnés à MORT, de toute façon.
Question liberté d'expression (vous savez, ce I°Amendement dont ils prétendent faire grand cas), on est nettement plus tranquille (on ne va même pas en prison, d'ailleurs), si on est un facho du Tea Party, un militant anti-avortement qui harcèle les cliniques, jour après jour, ou un des présentateurs de Fox News qui vomissent leur haine et font du prosélytisme à longueur d'émission.
Question impunité aussi, si on dit qu'on a eu peur pour sa vie quand on a vu un adolescent noir en cagoule, armé de bonbons et d'Ice Tea, et que c'est pour ça, madame la Juge, que j'ai été obligé de tirer. Très bien, mon petit, on comprend.
Quant aux lanceurs d'alerte, ils ne sont même plus en sécurité à l'étranger, les dirigeants veules et lâches des autres pays ne voulant pas s'attirer les foudres de ces tyrans.
On l'a vu pour Assange et pour Snowden.
Pire encore, Obama a pris l'initiative d'éliminer les gêneurs, baptisés "terroristes" pour l'alibi, même à l'étranger, citoyens US ou pas.
Jusqu'où cela va-t-il aller?
Ils détruisent des vies entières sur toute la planète et nous les laissons faire.
Mais revenons à Manning avec ce texte de Bruce A. Dixon, BAR

Lire la suite...

lundi 29 juillet 2013

Trayvon Martin et le discours d'Obama, le Blanc dissimulé derrière un masque africain

Depuis le début de son premier mandat, Obama a non seulement ignoré le sort de la communauté noire, sauf en période électorale où il avait besoin de leurs voix, mais il a bien montré qu'il s'en démarquait.
Ce n'est pas moi qui le dis, mais les journalistes de Black Agenda Report.
Dont Margaret Kimberley, chroniqueuse de BAR, dans l'article qui suit: "Obama Dog Whistles Over Trayvon".

Lire la suite...

dimanche 23 juin 2013

Violences faites aux femmes aux Etas-Unis: quand la violence s'arrête, c'est encore de la violence.

Voici des histoires parmi tant d'autres qui ont eu lieu récemment aux États-Unis, où le sort des femmes leur importe seulement quand il s'agit d'aller "libérer des musulmanes" dans quelque pays lointain et "arriéré".
La reprise en main des Républicains dans certaines instances, la veulerie, l'hypocrisie et le silence du parti démocrate (ça vous dit quelque chose?), le virage à droite de ces deux partis, sont traduits par un violent retour de bâton. Contraception, avortement, violences conjugales, viols, sont mis sous la coupe patriarcale et subissent les coups de boutoirs des congrès et des gouverneurs des états, ainsi que du congrès fédéral, par le biais, entre autres, des réductions budgétaires sur les protections sociales qui affectent directement les femmes et de lois régressives et délibérément revanchardes sur les acquis des luttes des femmes.
Si on ajoute à cela la tendance à minimiser le viol et les violences faites aux femmes, tout concourt à détériorer gravement la situation des femmes.
Surtout parmi les plus pauvres et, donc, celles qui font partie des minorités.

Lire la suite...

mercredi 19 juin 2013

Ecole- prison aux Etats-Unis: les vases communicants

Fermer les écoles publiques, c'est devenu un sport national.
Victor Hugo a dit: "Ouvrir une école, c’est fermer une prison".
Eh bien, aux Etats-Unis, ce n'est pas comme cela que ça se passe.
Ils ont trouvé une meilleure solution.
Faire l'inverse.

Lire la suite...

dimanche 9 juin 2013

Descente de police à Buffalo: ils défoncent la porte d'entrée, fouillent l'appartement et abattent le chien

La routine.
Sauf, qu'ils s'étaient trompés d'appartement.

Buffalo, état de New-York

Une équipe du SWAT, (Special Weapons and Tactics), l’unité de police spécialisée dans les opérations paramilitaires dans les grandes villes, s'est rendue lundi 3 juin au domicile d'Adam Arroyo, un Hispanique et ancien combattant en Irak.
A la recherche de drogue, en l'espace de quelques minutes, ils fouillent la maison de fond en comble en son absence et abattent, au passage de plusieurs balles la chienne de deux ans et demi attachée dans la cuisine.

Lire la suite...

mercredi 15 mai 2013

Bradley Manning persona non grata à la Gay Pride de San Francisco

Cette décision consternante montre l'emprise des autorités sur la société US et combien la "subversivité" est encadrée par le système et chapeautée par le Parti Démocrate.
Un système qui fait business de tout bois et détourne toute cause à son avantage. On a vu, par exemple, le mouvement des Femen (ici), on constate le même phénomène pour la SF Pride.
Partie d'un mouvement qui se voulait protestataire et militant (cf. note à la suite de l'article), la SF Pride est devenue, apparemment, une sorte de journée festive sponsorisée par les grands groupes industriels et encadrée par les institutions. En gros, le complexe militaro-industriel.
Sitôt que la nomination par un "collège électoral" composé d'anciens grands marshals de Bradley Manning a été connue, les organisations et les militants LGBT les plus militaristes ont fait pression sur les organisateurs, et la présidente publiait aussitôt un communiqué disant que Manning ne serait pas grand marshal de la San Francisco Pride.

Article : Barackodile Tears/Rainbows for the Ruling Class de Randy Shields

Lire la suite...

samedi 4 mai 2013

Deux explosions, dont un enterrement, au Texas

Explosion à Boston: 3 morts, plus de 100 blessés, couverture médiatique: matraquage pendant plus d'une semaine.
Origine de l'explosion: deux cocottes-minutes (les Russes avaient donc raison de dire qu'ils mijotaient quelque chose).
Suspects: un mort, un mal en point incarcéré.
Explosion à West Texas: 15 morts, environ 200 blessés, dont des blessés graves; des dégâts matériels considérables. Couverture médiatique: (quasiment) nulle au niveau national.
Origine de l'explosion: incendie dans une usine de produits chimiques.
Suspects: zéro. Arrestation: zéro.

Lire la suite...

jeudi 11 avril 2013

Aux Etats-Unis, les luttes s'organisent peu à peu et ça et là

Les petits ruisseaux feront-ils de grandes rivières?
Pourquoi pas?
C'est l'espoir de Margaret Flowers qui, dans l'article "Inspiration Is Contagious!", passe en revue quelques luttes du moment.
En seconde partie du billet: Monsanto, les OGM et le potager bio de madame Obama.

Lire la suite...

- page 1 de 5