Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 14 septembre 2013

Le discours d'OBAMA: persiste et signe malgré le désaveu mondial

Dans le paragraphe d'introduction de son discours du 10 sept. 2013, Obama déclare: "Au cours de cette période (de deux ans), l'Amérique a collaboré avec ses alliés pour fournir l'aide humanitaire, pour aider l'opposition modérée (sic) et pour trouver un accord politique. Mais j'ai résisté aux appels à l'action armée, parce qu'on ne peut pas résoudre la guerre civile par la force, particulièrement après dix ans de guerre en Irak et en Afghanistan.
Plus bas, insiste Obama:"j'ai une préférence profondément ancrée en moi pour les solutions pacifiques. Ces deux dernières années, mon administration a tenté la diplomatie et les sanctions, les avertissements et les négociations – mais les armes chimiques ont malgré cela été utilisées par le régime d'Assad".
Très bien. Alors pourquoi les US et leurs alliés s'empressent-ils de fermer leurs ambassades dès qu'ils sont impliqués dans un conflit, s'ils sont si soucieux de chercher des "solutions pacifiques"? L'ambassade des Etats-Unis a été fermée et son personnel évacué en février 2012 (pour information, celle de Libye avait été fermée entre le 25 février et le 22 sept. 2011, juste le temps qu'il a fallu pour assassiner Kadhafi).
Quant à l’ambassade de France en Syrie, elle a été fermée le 6 mars 2012 et celle du RU le 1 mars de la même année.
C'est dire leur intérêt pour le dialogue et les négociations de paix.
Mais voyons ce que dit Dave Lindorff du discours d'Obama dans "Obama's obscenities on Syria"

Lire la suite...

samedi 10 octobre 2009

Obama ne s'attendait pas à être lauréat du prix Nobel de la paix, le reste du monde non plus

C'est de la dynamite: Obama, après à peine huit mois de mandat présidentiel et aucune action remarquable pouvant laisser préjuger qu'il compte se poser en fervent artisan de la paix, se voit attribuer le prix Nobel du même nom.
Quelle mouche a donc piqué le comité Nobel norvégien pour qu'il lui fasse ce cadeau empoisonné? Y aurait-il quelque chose de pourri au Royaume de Norvège, aussi?

Voici un article de Kim Petersen, co-rédac'chef de Dissident Voice, et qui fait le bilan de l'actif d'Obama en matière de guerres et de paix.
Titre original: "Audacity in Norway" , publié le 9 octobre 2009

Lire la suite...