Le Ministère de la Santé a adopté l'ensemble des recommandations de l’Institut de Médecine qui préconisait, entre autres, que la contraception soit remboursée intégralement par les services de Santé nationaux, cela, afin d'éviter les grossesses non-désirées - qui représentent près de la moitié de l'ensemble des grossesses.
Jusqu'à présent, les femmes devaient payer directement de leur poche la contraception et d'autres soins de santé les concernant– ce qui impliquait également qu'elles dépensaient davantage en soins médicaux que les hommes.