Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 6 mars 2013

Hugo Chavez est mort

le 5 mars 2013.
A 58 ans.

chavez_affiche.jpg


Venezuela-elections-.jpg

On avait tant encore à apprendre.

vendredi 12 octobre 2012

Chavez, ce loser

Pas de chance pour Chavez, il gagne les élections pratiquement à l'arraché, à seulement 10 points d'écart de son sémillant adversaire.
A peine remis d'une grave maladie, dont il se dit guéri, il s'apprête, malgré les "incertitudes" et la "stagnation", à diriger le Venezuela à nouveau, d'une main de fer socialiste, et six ans durant, comme il le fait depuis 14 ans déjà.
Avec deux épées de Damoclès au dessus de sa tête: ses problèmes de santé et une opposition forte et unie.
Si Dieu lui prête vie, comme il dit, il aura été à la tête du pays pendant … 20 ans! Une longévité de dictateur.
Vous ne me croyez pas? C'est pourtant à peu près ce que nous disent les médias occidentaux.
Voici, par exemple, l'article qu'écrit Laurent Thomet et qui a été publié sur Alternet, un site progressiste (voui!) USaméricain.
Un journaliste qui fera sans doute une belle carrière dans la presse mainstream.
Il en a le style.
Analyse de texte.

Lire la suite...

jeudi 7 juillet 2011

“Extrême malhonnêteté" : le Guardian, Noam Chomsky et le Venezuela

par Media Lens / 6 juillet 2011

article original: “Extreme Dishonesty The Guardian Noam Chomsky and Venezuela

Chomsky, on l'aime ou on le trahit. L'Observer (qui remplace le Guardian le weekend) a publié, le dimanche 3 juillet , un article où l'auteur n'a pris que ce qui l'intéressait de l'interview que lui a accordée Chomsky.
Explication.

Lire la suite...

mercredi 30 juin 2010

Médias US et Amérique Latine: désinformation, mensonges et malhonnêteté intellectuelle

Démonstration.
A l'occasion d'un docu-enquête d'Oliver Stone South of the Border, Cyril Mychalejko, du magazine en ligne UpsideDownWorld.org, se livre à une revue de presse des critiques du film par un certain nombre de journaux.
En gros, c'est du genre: "n'allez pas voir ça, vous allez perdre votre temps à entendre des âneries."
L'Empire tient encore par ces séides qui en soutiennent les piliers croulants.
Mais ça commence à se voir: leur nez s'allonge démesurément.

Le thème du documentaire:
Oliver Stone est parti voir par lui-même ce qui se passait en Amérique Latine où il a parcouru cinq pays différents pour enquêter sur les mouvements sociaux et politiques et montrer la vision déformée qu'en donnent les médias occidentaux, US en particulier.
Au cours de conversations informelles avec les présidents Hugo Chavez (Venezuela), Evo Morales (Bolivie), Lula da Silva (Brésil), Cristina Kirchner (Argentine), son mari et ancien président Nestor Kirchner, Fernando Lugo (Paraguay), Rafael Correa (Equateur), Raul Castro (Cuba), Stone montre sous un jour nouveau les transformations passionnantes qui se sont opérées dans la région.

Article: The Media Empire Strikes Back: Reviewing Reviews of South of the Border par Cyril Mychalejko, publié le 28juin 2010 dans Dissident Voice

Lire la suite...