Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 1 juin 2013

Le nombre de victimes du génocide en Somalie revu à la hausse

par Glen Ford, chronique sur Black Agenda Radio
Source de l'article : Genocide Toll in Somalia Revised Upward

"Les Américains ont choisi la famine à grande échelle comme arme de guerre"

Une nouvelle étude montre que deux fois plus de personnes sont mortes en 2011 en Somalie que ce qui avait été annoncé précédemment. Le gouvernement britannique avait estimé qu'entre 50.000 et 100.000 Somaliens étaient morts, victimes de la famine, lors de la grande sècheresse, mais ce nouveau rapport indique qu'il y en a eu 260.000 , dont la moitié étaient des enfants de moins de six ans.

Lire la suite...

mardi 21 août 2012

Expansion militaire de l'Empire Américain en Afrique

Subrepticement et sans bruit, Obama installe des troupes sur tout le continent Africain. Ce projet, débuté par G W Bush en 2003 avec AFRICOM, prend de plus en plus d'ampleur, en particulier en Afrique de l'Est.

Source: Obama's Scramble for Africa Secret Wars, Secret Bases, and the Pentagon's "New Spice Route" in Africa Thursday, 12 July 2012 par Nick Turse, TomDispatch

Lire la suite...

vendredi 21 octobre 2011

Israël en Libye: Préparer l'Afrique au "choc des civilisations”

Par Mahdi Darius Nazemroaya / 13 octobre 2011
Source: Israel in Libya: Preparing Africa for the “Clash of Civilizations”

Lire la suite...

mardi 2 août 2011

"Pirates" somaliens: forbans ou garde-côtes?

Dans les eaux troubles au large de la Somalie, nagent des requins dont les moins voraces ne sont pas les requins du commerce international, qui pillent les ressources maritimes locales et contaminent les rivages.
Les pirates somaliens ont appris que tout se monnaye avec ces gens-là.
Quelques explications ci-dessous.
Le texte qui suit a été publié en 2009. D'autres liens accompagnent ce billet, qui permettront un petit tour d'horizon de la question, plutôt compliquée.
Source: Why We Don't Condemn Our Pirates in Somalia, par K'Naan, URB Magazine, 14 avril 2009.

Lire la suite...

mardi 26 juillet 2011

Corne de l’Afrique : vous oubliez un détail, messieurs et mesdames les journalistes occidentaux !

Un tout petit détail: l'implication de l'ONU dans cette grave épidémie de malnutrition et de famine.
Voici la traduction d’un texte de Tom Mountain sur ce qui se passe actuellement en Ethiopie et dans le reste de la corne de l’Afrique. Source: Food Aid Blockade Continues in Horn of Africa / Crocodile Tears Over Famine; 22/24 juillet 2011

Lire la suite...

samedi 28 mai 2011

Le Fonds Monétaire International, la Banque mondiale et les droits des femmes dans le monde

L'arrestation de Strauss-Kahn, directeur du FMI, à New-York à la suite d'une accusation de tentative de viol et de séquestration d'une femme de chambre de l'hôtel où il séjournait, a fait grand bruit et fait ressurgir en parallèle la violence que génèrent le Fond Monétaire International et la Banque mondiale dans les pays pauvres ou endettés.
Violence contre les humains, et, dans ce billet, plus particulièrement contre les femmes, qui avec les enfants, sont les plus touchées par les mesures implacables imposées par ces institutions qui dépouillent des pays entiers et les enfoncent encore davantage dans la dette et, donc, dans la misère.
Il n'y a pas de mal à faire du mal.
Voici le billet de Kavita N. Ramdas et de Christine Ahn:" Systematic Violations of Women's Rights" / The IMF: Violating Women Since 1945" publié le 25 mai 2011 dans Counter Punch
(Traduction presque intégrale. NB: cet article a été écrit alors que SK était encore incarcéré)

Lire la suite...

mardi 19 avril 2011

La longue guerre de Washington contre l’Afrique

par James Petras

James Petras, ex-professeur de sociologie à Binghamton University, New York, militant de la lutte des classes depuis cinquante ans, conseiller pour les sans-terre et les sans-droits au Brésil et en Argentine, a coécrit "Globalization Unmasked (Zed Books).

Source : Washington’s Long War Against Africa ; Dissident Voice, 17 avril 2011.

Lire la suite...

mardi 25 janvier 2011

Sud-Soudan: avec la sécession, la patte des Etats-Unis s'abat sur le pétrole de la région

Le conflit qui dure au Soudan depuis des décennies a été généré et voulu, comme ailleurs en Afrique, par les puissances mondiales au XIX°s, qui se sont réparti le continent en délimitant leur sphère d'influence et en dessinant les frontières de chaque pays de façon à favoriser les conflits ethniques, tribaux, religieux et économiques.
Si on ajoute à cela les potentats qui ont été mis en place ou tolérés par ces mêmes pays pour éviter les velléités d'indépendance et de démocratie des populations et qui ont perpétué les divisions et les privilèges d'une caste, on en arrive à ce qui se passe au Soudan actuellement, où les conflits et la guerre durent depuis des décennies.
La sécession du Sud-Soudan, qui possède 80% du pétrole national, est une aubaine pour les Etats-Unis, qui voyaient d'un très mauvais œil que la Chine domine l'exploitation de la manne pétrolière dans le pays. Hélas, ce référendum, sous haute surveillance extérieure et présenté comme ouvrant la voie à la fin des conflits et à l'instauration de la démocratie, n'est encore qu'une des fourberies de la "communauté internationale" menée à grand train par les USA.

Voir ce qu'en dit l'article: "Sudan A tale of blood and oil in Africa", d'Anne Talbot, publié par WSWS le 11 janvier 2011

Lire la suite...

samedi 16 janvier 2010

Sir Bono: les téléchargements et l'Afrique

Non, je ne fais pas une fixation sur Bono, mais je veux montrer que certains artistes de renommée mondiale servent de vitrine et font de la propagande pour les pouvoirs en place et les multinationales sans toujours éveiller les soupçons parce qu'ils se dissimulent derrière l'image trompeuse de l'humanisme et de la compassion.
Cette fois-ci: Sir Bono et le téléchargement, Sir Bono et l'Afrique et Sir Bono et la guerre.

Traduction d'un article de Tolu Olorunda, "Celebrity Politics and Why the Music Industry is No Victim / Bono Bombs, Again", publié dans CounterPunch , le 12 janvier 2010

Lire la suite...

- page 1 de 3