Précarité énergétique: la commission de contrôle annonce un bilan "scandaleux"

La commission de contrôle chargée par le gouvernement d'enquêter sur la précarité énergétique dénonce, dans un rapport à paraître cette semaine, le manquement de l'Etat à fournir de l'aide aux plus démunis. L'OFGEM (NDLT: le bureau des marchés du gaz et de l'électricité au Royaume-Uni) sera également épinglé pour n'avoir pas su empêcher les compagnies de gaz et d'électricité de réaliser des bénéfices sur le dos des consommateurs.

Peter Lehmann, président du groupe consultatif sur la précarité énergétique (Fuel Poverty Advisory Group) qualifie d'"incompréhensible, d'injustifiable et de "scandaleux" le bilan gouvernemental sur la précarité énergétique. Les consommateurs ont actuellement des dépenses d"'énergie de 50% supérieures à cinq ans en arrière alors que les coûts des opérateurs énergétiques n'ont augmenté que d'une infime partie de ce pourcentage. Au cours du mois dernier, quatre des principaux fournisseurs d'énergie ont annoncé des augmentations substantielles du prix du gaz et de l'électricité.

Vendredi, c'est Scottish Power, le dernier grand fournisseur d'énergie, qui annonçait une hausse de 15% de ses tarifs - British Gas, EDF et Npower l'ayant précédé. Et il est prévu qu'Eon suive le mouvement dans les semaines à venir.
Les chiffres montrent également que les ménages (en particulier les consommateurs à faibles revenus) qui utilisent des compteurs à paiement anticipé ("prepayment meters") plus chers ont vu leurs dépenses d'énergie flamber par rapport à ceux qui paient par prélèvement automatique. Selon Energywatch, l'association de défense des consommateurs, le million de ménages qui dispose de compteurs à paiement anticipé au Royaume Uni verse actuellement en moyenne 20% de plus que ceux sont prélevés automatiquement.
C'est British Gas qui est le plus coupable, les consommateurs qui utilisent des compteurs à paiement anticipé payant en moyenne le gaz et l'électricité 1144 livres (1200 €) pour ceux qui paient en ligne. La compagnie, comme les autres fournisseurs d'énergie, propose des tarifs inférieurs (ou "sociaux") aux consommateurs les plus démunis, ce qui concerne environ 340.000 personnes. Mais Energywatch a récemment découvert que son tarif "social" était supérieur de 96 livres (~150 €) à ses offres les moins chères.
Peu après l'arrivée au pouvoir du Parti Travailliste, le gouvernement s'est fixé pour objectif de supprimer définitivement la précarité énergétique des ménages les plus vulnérables d'ici 2010 en Angleterre et 2018 pour l'ensemble du Royaume Uni.
Mais comme l'a révélé "The Observer" le mois dernier, un ménage sur six est actuellement concerné par la précarité énergétique – et cela sans compter ceux qui seront touchés par la hausse prévue ce vendredi chez Scottish Power. On considère que les ménages qui souffrent de précarité énergétique sont ceux qui consacrent plus du dixième de leur revenu à leurs factures d'énergie.
Le gouvernement rend la hausse des tarifs appliqués sur les marchés de gros de l’électricité responsable de cette précarité énergétique.
Cependant, l'année dernière, il a réduit de près d'un quart, par rapport à 2007–2008, le budget alloué pour 2008-2011 à son programme "Warm Front", qui offre des aides aux personnes à faibles revenus pour la réalisation de travaux d'isolation thermique. Et ceci, alors qu'il a encaissé depuis 2003, grâce aux augmentations des tarifs, près de 400 millions de livres supplémentaires en TVA, acquittée par les consommateurs de gaz et d'électricité.
Lehman déclare: "Pour nous, cette décision du gouvernement de réduire les fonds alloués au programme "Warm Front" est incompréhensible. Les différences de traitement de ceux qui paient l'énergie à l'avance et ceux qui sont prélevés automatiquement sont scandaleuses".
Le porte parole du "Department for Business, Enterprise and Regulatory Reform" (NDLT: anciennement Ministère du Commerce et de l'Industrie) a déclaré: "Résoudre le problème de la précarité énergétique est une priorité pour le gouvernement. Il est préoccupant que, à cause des hausses des prix de l'énergie, davantage de personnes soient contraintes de dépenser une part importante de leur revenu pour le chauffage. Cela rend notre engagement à supprimer définitivement la précarité énergétique encore plus important qu'avant".

Notes annexes:

"I'll be president of Europe if you give me the power - Blair"
Et, article en fr: "UE: Ça se bouscule à la présidence"

Note perso:

Blair se met sur les rangs pour être président du conseil européen en 2009. Il se dit d'autant plus intéressé si les pouvoirs de celui-ci sont renforcés en matière de défense et de commerce. Quand on connaît les compétences dont Blair a fait preuve dans ces domaines, précis, cela fait froid dans le dos!
Et QUI C'EST QUI soutient la candidature de Tony Blair?
Je vous le donne Emile!
Notre cher président, qui n'en rate pas une actuellement pour précariser et paupériser davantage les Français!
(au fait, si vous êtes rémiste, vous avez intérêt à planquer la Jag qui dort dans le garage ou les tableaux de maître qui ornent votre château du XVIII°, voire la commode héritée de votre oncle Marcel ou la deuche de votre grand-mère. Un rémiste ça n'a RIEN pour qu'on puisse lui faire la faveur de lui donner moins que rien).

Compteurs pré-paiement. P7 Comment ça marche.
Et en anglais (plus complet)

Remarque:

Dans cette affaire, on voit bien que si tu fais des économies de bouts de chandelle, au bout du compte, tu finis par payer toujours plus cher pour des prestations toujours plus misérables.
Ca c'est comme le téléphone. Tu téléphones de moins en moins, mais ta facture augmente toujours.
On nous dit que c'est le progrès.Il faut sacrément croire en Dieu pour gober ça.
Eh bien voilà ce qui nous attend aussi, côté énergie. Avec la libéralisation de l'énergie, c'est la "libération" des tarifs. Et contrairement à ce qu'on nous a rebattu, cette libération des prix ne veut pas dire: "choix", tarifs moins chers, fin du monopole des entreprises publiques, et tout le bastringue: elle veut dire, comme dans tous les autres secteurs: "prix en augmentation constante, alignement tarifaires des entreprises concurrentes (mine de rien) et progressivement, monopole privé, les unes engloutissant les autres". Il va de soi que ces rachats d'entreprises mahousses s'accompagnent de délocalisations, de plans sociaux et de restructurations, c'est-à-dire, en décodé, de licenciements et de rentrées sonnantes et trébuchantes pour les spéculateurs et banquiers de haut vol de la City. Qui, eux, se portent bien et retombent toujours sur leurs pattes.
Alors, on lui fait toujours confiance pour redresser la France, au nain de parc d'attractions?
Et à leur Europe qu'ils nous fourguent obligatoirement avec la complicité veule de leurs suceurs de roue, on fait toujours confiance?

Vous qui vous êtes laissé berner par les promesses de "rupture" (rappelez-vous la "fracture sociale", vous étiez peut-être dedans aussi, non?), vous n'avez pas un peu l'impression d'avoir livré la France et ses habitants à une arme de destruction massive?

Et vous, les Hollande, Royal, Attali et la clique infinie de traîtres, qui cautionnez et encouragez ces grandes manœuvres, vous n'avez pas l'impression de nous prendre pour des cons et de rouler pour vous, qui ne craignez rien – bien au contraire?
Vous, qui attendez de prendre les sièges que vous vous répartissez entre gens de bonne compagnie, peu importe l'état dans lequel vous laisserez encore le pays.
Vous, qui avez tous chanté les louanges de la "réussite" de Blair, ce salaud qui a vidé les caisses de l'Etat pour que les groupes privés puissent s'enrichir tout en replâtrant hypocritement les brèches avec des mesurettes inefficaces et qui dilapident inutilement les finances publiques.
Vous, qui nous emmenez tout droit vers une Europe des marchands et de la spéculation, où vous-mêmes, pauvres nazes, n'aurez même plus de pouvoir et où vous serez définitivement les marionnettes du grand capital.
Ah, vous êtes beaux, tiens! Vous qui pensez récolter les fruits de la colère des déçus de la rupture.
Espère un peu.
La vengeance est un plat qui se mange froid, paraît-il.
Ca tombe bien, on va nous couper le gaz, à nous aussi.

.....................................................................................................................................

ADDENDUM

Faire part

PS-UMP ASSASSINS!

Nous avons dit : NON

Non-europe-www.jpg

Ils ont dit : NIET

Ci-gît définitivement la Démocratie
Tuée à Versailles. Tout un symbole!

liberte-_galit_-www.jpg

gerbe-www.jpg
De Profundis Anus

Nous n'oublierons JAMAIS.

A la Bastille!

.....................................................................................................................................

Tiens, j'avais pas eu le temps de le lire: l'excellent billet d'Agnès sur la concurrence, toute occupée que j'étais à ruminer dans mon coin: http://blog.monolecte.fr/post/2008/...