Des bassines et du zèle.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 8 avril 2013

La longue marche vers la Chine passe par Pyongyang

Après ce billetsur la Corée du Nord, j'en remets une couche avec la traduction d'un article écrit par Jack A. Smith: Behind the US North Korea Conflict.

Lire la suite...

samedi 23 mars 2013

Bientôt le tour de la Corée du Nord? La chasse est ouverte et les chiens de garde sont lâchés

Ils sont insatiables. Pas un seul pays ne peut être tranquille s'il n'est pas soumis à Washington et à ses alliés serviles. Et encore. Les amis d'hier deviennent vite les ennemis du jour à abattre.
Et pour justifier une nouvelle "intervention humanitaire" les médias relaient des histoires à glacer le sang des populations occidentales crédules.
Pour Irak I, c'était les bébés arrachés des couveuses; Irak II: les armes de destruction massive; Afghanistan: les droits des femmes et la fameuse lutte contre le "terrorisme"; Libye: Kadhafi qui massacrait son peuple ou qui distribuait du viagra aux soldats pour qu'ils aillent violer les femmes des "rebelles".
Cela, pour les plus récents.

Lire la suite...

lundi 13 juin 2011

Afghanistan: pourquoi les civils sont tués

par James Petras, 9 juin 2011
Dissident Voice

Traduction

Lire la suite...

vendredi 20 août 2010

Sous les inondations, les drones

Les terribles inondations au Pakistan n'ont pas fait la une bien longtemps dans les médias occidentaux. 1600 morts, une région grande comme le Royaume Uni dévastée, des villages entiers emportés par les eaux et des centaines de milliers de personnes pataugeant dans les eaux insalubres sans moyen de fuir, une vingtaine de millions d'habitants touchés par la catastrophe, dont entre 5 et 6 millions sans abri, sans nourriture, sans eau potable.
Rien de dérisoire, quoi.
Pour autant, il n'y a pas eu de reportages en boucle, pas de battage médiatique avec des ex-présidents ou des célébrités d'Hollywood pour récolter des fonds, pas de promesses solennelles de la "communauté internationale" (promesses non tenues, d'ailleurs , mais cela montrait au moins un début d'intérêt – oui, c'est ça: "intérêt", le mot que je cherchais) comme pour le tsunami en Asie ou le tremblement de terre à Haïti.
Non pas que la population locale de ces pays ait fait l'objet de beaucoup d'attention, mais, au moins, les Occidentaux sur place avaient pu être évacués et les biens des riches avaient bénéficié de la protection de la police et / ou de l'armée.
Serait-ce que peu de vacanciers occidentaux privilégient cette région du Pakistan? Serait-ce qu'il n'y a pas de riches à protéger? Serait-ce que le Pakistan est à majorité musulmane? Serait-ce que les Etats-Unis et leurs satellites serviles dansent le tango avec ce pays stratégiquement bien situé pour défendre les intérêts de l'Empire?
Serait-ce qu'il faut éviter de faire naître trop de compassion à l'égard des Pakistanais pour pouvoir continuer tranquillement à les bombarder?

Billet de Felicity Arbuthnot, "'Humanitarian Warfare' in Pakistan: Bombs Not Bread", publié le 17 août 2010 dans Dissident Voice

Lire la suite...